La fève

Au moment où j’écris ces lignes,
je mange des belles fèves vertes fraîches et croquantes à souhait.
Le paquet coûtait 0.89$ à l’épicerie, de quoi devenir fèvovore.

Mais vraiment, c’est mon genre de légume.
Tellement facile à amener dans le lunch, comme les petites carottes, sauf que les fèves ne sont pas trempées dans le chlore pour perdre leur peau. (Est-ce une légende urbaine?)

Y’a qu’à les rincer!
Pis ça goûte le jardin. Même à l’épicerie.
Bon. Pis tant qu’à tripper je viens de survoler l’article wikipédia portant sur les fèves et j’ai trouvé Favophilie.

Ouain. Faut de tout pour faire un monde. Mais surtout des fèves.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s