Les chauffeurs de taxi

Détrompez-vous, je suis toujours une amoureuse des transports en commun.
Sauf que dans quelques cas singuliers (tard la nuit/pour le travail),
j’utilise un taxi pour me déplacer.

Et je ne sais pas quel effet je leur fais, aux chauffeurs…
Pour que l’un me demande en fiançailles un soir.

Passez une très très belle nuit mademoiselle, très belle…
Et peut-être qu’on va se revoir ?
Et qu’un jour, on se marie! Qui sait!

Oui, monsieur, pourquoi pas, un jour! (Moment où je ris jaune. lol.)

***
Aujourd’hui, en début d’après-midi, j’ai dû interrompre une conversation entre deux chauffeurs de taxi et ça a irrité mon conducteur je crois. (Bien que je lui ai demandé poliment si je pouvais embarquer, que je lui sourie et que je sois une archi-sympathique passagère-sur-la-banquette-arrière.)

Sur René-Lévesque, il n’a pas voulu laisser passer la voiture à sa droite.
Le conducteur voisin a baissé sa vitre.
– You won’t let me eh?
– What?
– You won’t let me eh?
– Fu** you!
– You won’t let me??? Fu** you!
– Fu** you! Fu**!

Il ferme sa fenêtre.
*Silence radio*

Il n’a rien ajouté. Pas d’excuses, pas de grognement supplémentaire.

J’étais gênée de demander un reçu, à la fin. 
Mais quand je lui ai souhaité une bonne journée, avec un ton sincère.
J’ai senti que ça l’a adouci.

15 minutes après, il y avait une intense tempête de pluie dehors.

Mon hypothèse à partir de cette expérience: les chauffeurs de taxi sont comme les chats et on peut prévoir le mauvais temps en se fiant à leur comportement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s