Je marchais au centre-ville et j’ai vu un landau, abandonné, au pied d’un escalier d’église.

J’ai immédiatement pensé à cette classique scène du Cuirassé Potemkine.

Je n’ai pas vérifié si un bébé s’y trouvait.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s