De la rage. Contre des gurdas de Québec.

(Ok, c’est un peu fort… Mais une chance que Karim Ouellet était là pour teinter de naïveté ce spectacle-là. “Des astres dans les yeux, dans les yeux, dans les yeux” Mimé de façon excellente! )

Je pars de Montréal, étant en vacances, je profite de ce lundi sans obligation pour monter à Québec pour une durée de 24h. Je paie une nuit à l’auberge. 

Tout ça pour aller voir Qualité Motel.
[Bon, pour ceux qui ne le savent toujours pas, c’est un projet parallèle des dudes de Misteur Valaire, oui oui, cette gang de beaux gosses qui sont étrangement plus attirants avec une moustache, des lunettes fumées et des caleçons moulants bicolores] 

Lors du dernier spectacle que j’ai été voir au Cercle par feu Numéro#, ces derniers avaient invité les fans à monter sur scène à la fin. C’était le gros high. Avec mes chums de fille on a dansé derrière eux pendant la dernière toune, c’était cool.

Le show commence à 23h45 (15 minutes en retard sur l’horaire du FEQ, 45 si on se fie au site de la salle de concert… Frustrant un brin.)… Très attendus, une vingtaine de petites excitées ont grimpé sur scène en même temps qu’eux. Ils étaient entourés, les pauvres. Ils se font fait voler leurs chapeaux, et certaines, à peine plus humaines, ont proposé un échange avec leur casquette laide.

Les plus pauvres dans l’histoire, c’est nous, les spectateurs normaux, qui ont payé 10$ pour entrer dans cette salle chaude, pour danser en se délectant des costumes qui sentent le sex-appeal.  

MAIS NON. À la place, j’ai payé un billet pour voir, autre qu’un Kurt Cobain qui danse torse nu sa routine d’accouplement, une fille qui se trouve belle avec ses trois mini rastas bleachés, qui colle sa face chaude contre celle des gars pour chanter avec eux. HEILLE.

Je me fous de tes souvenirs de jeunesse, belle gurda hippie qui a chaud. C’est pas toi qu’on applaudissait à la fin des tounes, même si tu cachais tout le band. Arrête de sourire comme une truite.

Fond de jalousie? Peut-être. Mais au moins, moi j’me suis gardé une petite gêne, pis j’ai pas fait suer la salle pleine de gens qui voulaient voir le band DERRIÈRE MOI.

Merci.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s