La serveuse qui perle bien

Je ne croyais pas le phénomène aussi proche de ma demeure, mais je fus agréablement surprise. Il y a un resto proche de chez moi, qui annonce “Mets chinois, grecs et italiens”. Assez international merci, pis c’est quoi la spécialité? Du smoked meat? Well, j’y goûterai la prochaine fois. Merci de me rappeler que je vis à Montréal.

La serveuse nous a accueilli à la seconde où mon coloc et moi sommes entrés.

“Bonjourr, ce serra pour deux perrrsonnes?”

Oui, merci madame.

Une “Average woman”, femme sans look particulier…
Oh, pis j’y repense, pis non. Elle avait bel et bien un look.
Une cinquantaine d’années. Ou une quarantaine qui a fait mal. Une tête simili-permanentée, toute bouclée, d’un vieux blond. Genre snack-bar d’autoroute, mais on est au centre-ville de Montréal. Anyway.

L’expression “bien perler” a pris tout son sens.
Trop de bouche en cul-de-poule pour dire “Soupe tomate et nouille” et “Cuisson du filet mignon”.

Ouaip. J’voulais ploguer que j’ai pris un filet mignon.
(Je préviens mon anémie maman, es-tu fière de moi?)
Pis la sauce au poivre était écoeurante.
Mais quelle sauce au poivre ne l’est pas?

J’ai pris un classy pouding au riz pour dessert. Non, il était dégueulasse, mais avec l’accent forcé de la serveuse, j’ai pensé qu’il serait bon, maison.

Faut pas se fier aux apparences, mais des fois c’est drôle de s’en moquer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s