L’air de rien

J’ai pris le métro en début de soirée, samedi.
Et bien que l’habillement aux couleurs contrastantes d’un homme-qui-descend-à-station-papineau avait d’abord attiré l’attention de ma soeur, son copain et moi, un autre être humain attira davantage mon regard de constatrice.

Un gars, avec une guitare dans les mains, mais attention!! Cette guitare était pourvue d’une croix blanche à l’extrémité du manche et le gars n’en jouait pas (Il était simplement là; la croix devait l’empêcher de ranger sa guit dans un étui, le pauvre). Un chapeau melon, une cape noire avec un truc rouge sur le dos, je ne pouvais que surveiller cette personne. Je me disais qu’il y avait forcément quelque chose qui allait se passer.

J’ai eu tort.

Nous sommes débarqués à Berri-UQAM sans aucun événement digne de mention.
Sauf que j’ai ri intérieurement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s