Un faux-froid

Le froid de la semaine dernière m’a fait peur. Comme un “Allô” repoussant, venant de la saison-de-la-déprime; celle qui te remet en question, qui te rappelle qu’il existe des périodes purement mauvaises, où l’air est tellement froid que ça sent le produit toxique.

Je fus très heureuse de constater (oui) que tout n’est pas perdu, qu’il existe encore des débuts de décembre sans glace sous les pieds, sans ce temps qui gèle les cils et qui froste les lunettes.

C’est dans cette température que je me suis dit “Ce n’est pas si pire que ça”.
Ça a comme réchauffé mon coeur.
Je me suis mentalement sentie prête à affronter cette saison qui mène à mon anniversaire, au bout du tunnel, au fond, la petite lumière bleue qui ne bouge pas, là-bas.

Je rentre et j’enlève mon manteau, c’est là que je me rends compte qu’il fait bien plus froid en dedans que dehors avec un manteau.

#Métaphore

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s