Une fausse anglo, un faux show

Je marchais sur Saint-Laurent quand un Québécois d’une quarantaine d’années m’a demandé dans un excellent-anglais-québécois

“Sorry dou you no wèrre izze de Divan Orange?”

Ironique, car j’en revenais.

“Right there, dans cette direction monsieur”

J’en revenais, parce que j’ai marché un joli 25 minutes dans le froid pour aller voir un band qui s’appelle Propofol (à surveiller, maudite belle énergie sur scène). 25 minutes pour me faire dire qu’ils avaient déjà joué. Un malentendu, un autre band qui devait jouer après eux finalement, etc.

Bon. Finalement ça voulait dire une heure de sommeil en bonus pour moi, qui avait passé la journée au travail, et la soirée dans mon cours d’université. Ça m’a même permis de passer devant l’épicerie, chose que je n’aurais pas eu la motivation de faire emmitouflée dans une grosse couverte chez nous à 22h.

J’ai donc pu profiter d’un spécial sur le jus à la mangue, qui résultat en un excellent smoothie le lendemain matin. Et en plus, ça m’a fait marcher un bon 50 min. Full santé, tsé.

#Optimiste

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s