Histoire de taxi

Un soir de semaine. Il est trop tard pour une Juliette-qui-travaille-de-neuf-à-cinq, mais elle est sortie pareil.

La soirée est divertissante (Merci ENH!), mais la mention spéciale va au chauffeur de taxi.
Ou plutôt son taxi qui pue.
Genre que ça doit sentir la cigarette passé deux pouces dans les bancs.
Ignoble.

Mon partenaire de taxi, (Lui ai-je dit merci?) fait la remarque au chauffeur.

Ce dernier nie fumer dans sa voiture, se pompe et commence à dire qu’ils n’ont plus le droit de rien faire, dans cette société où tout le monde est espionné.

– C’EST COMME BIG BROTHER ESTIE. ON NOUS CHECKE TOUTTE.

Ok, oui merci, nous aussi on a passé une belle soirée.

Ah, ces gens qui s’emballent pour rien passé deux heures du mat’…
Je préfèrerais qu’ils ne conduisent pas de taxi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s