Rien n’est impossible

Grosse nouvelle: le monde ne s’est jamais effondré. Pourtant c’est ce dont on a l’impression quand on se fait laisser par son amoureux, quand on ne voit pas où notre vie s’en va, quand on n’a plus de job, etc.

Il faut se rappeler dans ce temps-là que notre valeur ne se définit pas par notre statut marital, nos projets de vie, notre emploi, notre compte en banque ou nos fréquentations. Et surtout pas par ce que les autres disent de nous.

Mode d’emploi pour rendre l’agréable possible, sans les autres.

ENDURER
ou pas

Il est parfois nécessaire de travailler fort et de persévérer dans une situation qui ne nous apporte pas vraiment de bonheur et de sentiment de réalisation. Parce qu’au bout, on pense en avoir. Quand ce but est devenu inatteignable, il faut arrêter d’endurer. Et peut-être se lancer dans le vide; mais ça ne crashera pas si on a confiance.

PENSER
mais pas trop 

Parce qu’il n’est toutefois pas rationnel de tout laisser tomber sans plan B, il faut penser. Négocier parfois, mais essayer de tirer le meilleur de la situation. Trop penser ne mène à rien, toutefois.

RÊVER
quand on peut 

Important. Noter des idées quand un éclair de génie nous traverse le crâne dans l’autobus, dans la douche, ou autre. Juste de s’accorder des moments de répit où on peut voir le possible dans la situation embêtante, ça fait la différence. Rêver.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s