L’indestructible

Il y a de ces personnages énigmatiques. Quelqu’un qu’on croise dans la rue qui semble tellement différent, surréel, qu’il a surement une histoire à raconter.

***

Mes parents étaient venus me chercher au terminus Radisson (Ils sont fins) et ils ont eu envie d’un café Starbucks. C’était le temps des fêtes et bon, faut se permettre une folie de temps en temps! On a été au Starbucks le plus proche, même si c’était pas si proche; une nouvelle succursale sur Masson.

J’avais été avec ma soeur chercher les Grande-Half-Sweet-Soy-Caramel-Brulé-Lattés de tous. Dans le hall du Starbucks, il y avait un grand noir. En fait, il n’était pas grand, il était carrément géant. Sans être très costaud, il portait un grand manteau noir en feutre et tenait une canne. Il faisait un froid glacial à Montréal sous le soleil; je crois qu’il attendait l’autobus, profitant de la chaleur du hall et l’odeur du café.

Quand on est ressorties, il était toujours là. Des gens ont voulu entrer pendant qu’on sortait, il y a eu un moment où on savait plus qui devait tenir la porte à qui, et le grand homme a ri. C’était étourdissant tellement il était impressionnant.

Ça avait de quoi rappeler légèrement le “magique” de Samuel L. Jackson dans « L’indestructible » (voa: Unbreakable).

Avoir été toute seule, j’aurais sûrement essayé de provoquer une situation pour le faire parler, mais mes parents m’attendaient dans l’auto. Une autre fois peut-être.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s