Les carteurs sont partout

Hier je suis sortie dans un bar à Montréal.
Tout le monde se faisait carter avant nous et quand est arrivé notre tour, le gars nous a regardé et a fait signe de passer, sans regarder nos cartes.

On s’est fait décarter.

C’est un pas pire coup. En même temps je devrais être contente; ça veut dire que je n’ai plus ma babyface d’autrefois … Ok. Elle sera toujours là, mais elle a pris du vieux avec moi.

Je vais continuer ma gymnastique faciale.

***
Edit: mon coloc vient de revenir de UPS. N’ayant pas de carte d’identité avec lui (Je l’ai chicané tsé. Une carte d’assurance-maladie AU MOINS) on lui a refusé de partir avec son paquet.

Leçon du jour: traînez vos cartes en tout temps, même lorsque vous ne pensez pas vous faire carter. (Mais laissez-en une ou deux à la maison, au cas où, dans un élan de souplesse, un gnôme vous volerait votre porte-monnaie)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s