Les fraises de la pauvreté

“M’semble que c’était mieux dans mon temps.”

Les fraises d’aujourd’hui ont l’air de Hulk plus que du fruit idéal dont on nourrit la perception.

C’est drôle quand tu tombes sur une fraise comme ça dans ton casseau. Mais ça ne le sera plus quand il n’y aura que des fraises weird dans tes céréales.

C’est poche, parce que des fraises à 2 piastres le paquet, moi ça m’interpelle plus qu’un p’tit panier 7 piastres en saison. Dieu sait que j’ai d’autres dépenses prioritaires en la saison des terrasses. Alors on achète les fraises blanches, puis celles qui ont un drôle de rouge et 4 pattes, parce qu’elles ont déjà l’air d’avoir meilleur goût que les dernières.

C’était mon décevant constat de p’tite fille pauvre; je suis condamnée à acheter des mauvaises fraises.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s