Mythes et microbes

Il y a quelques années, à pareille date, j’étais grippée. C’était un jour d’université et une collègue de classe, originaire d’un pays plus chaud, m’a fait la remarque que j’ai probablement attrapé le rhume parce que je ne m’étais pas habillée assez chaudement.

J’ai un manteau long assez isolant, mais tsé, C’EST PAS UN CANADA GOOSE.

Et j’ai vraiment eu envie de m’obstiner avec elle. Mais je ne l’ai pas fait. C’est le même genre de personne qui autrefois croyait que les méchants personnages dans les pièces de théâtre étaient de méchantes personnes dans la vraie vie. Y’a pas grand chose à faire avec eux…

Que dans le froid dehors tu grelottes et aies le nez qui coule ne veut pas dire que ton virus est né là. La fille en mini-jupe à -30 sur St-Laurent n’attrape pas plus de microbes que toi (Discutable, I know). Et le bébé emmitouflé comme s’il était né dans un nuage ne sera jamais à l’abri d’une grippe de bébé. Tu comprends mon point, friend?

M’semble qu’on en a assez parlé avec la H1N1. Se laver les mains, éviter de mettre ses doigts dans sa bouche, tousser dans son coude, éviter les pitons d’ascenseur, poignées de porte et guichets automatiques. Y’avait pas de “Évitez de sortir pendant les grands froids” ou de “Assurez-vous de mettre tuque et foulard correctement!”

Alors c’était un constat enrhumé.
Sur ce, je retourne m’envelopper dans mes couvertes pour guérir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s