À ce qui brise

Quelques paroles de sagesse (Je ne suis pas prétentieuse du tout), pour accompagner cette fin d’hiver et ceux qui la vivent difficilement, soit beaucoup de gens dans mon entourage.

Parce que tu n’es pas seul au monde à être fragile, tout brise autour de toi, c’est normal. Limite commun. Même si c’est pénible.

Ce qui meurt c’est pour mieux renaître, alors ce qui brise doit surement en ressortir plus solide.

Garder confiance, c’est la clé.

La clé, c’est souvent le printemps.

Joyeux équinoxe de printemps gang!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s