Une belle journée

Ça se résume souvent à de la belle température, mais ce fut tout autre pour moi hier.

Même si la journée a commencé par un texto à 5AM d’une invitation à aller remplacer au travail. (Tout le monde est grippé ces jours-ci, duh.)

Ça s’est poursuivi avec un rendez-vous chez la dentiste. Elle m’a comme chicané, parce que ça fait 3 ans que j’ai pas eu de check up dentaire. Mais même si j’avais la face pleine de bicarbonate de soude et les gencives scraps à la fin, c’était cool, parce que tsé, pas de caries.

“Vous êtes chanceuse, on ne se reverra pas!” #Callmaladroitderéceptionniste

Comme mon employeur et mon université m’offrent des assurances, ça me coûte pas grand chose anyway.

On m’avait dit la semaine dernière que le texte que j’ai envoyé serait publié mercredi en après-midi sur Urbania. Compte tenu que, dans la vie, tout peut changer à la dernière minute, je ne l’ai pas annoncé publiquement. J’aurais eu l’air ben fou. Mais c’est bel et bien arrivé (La publication, pas l’air fou)

Mon texte “Dealer avec nos anglos” a été publié hier après-midi. J’ai des haters et des lovers; signe que c’est pas tombé dans un trou. Ça n’a rien d’une promesse d’un statut de chroniqueuse pour moi, mais j’aimerais ben ça, mettons.

J’ai reçu un appel de la Boite à Lunettes. J’ai passé un examen de la vue la veille, puis décidé sur un coup de tête d’acheter une nouvelle paire de lunettes (Wootwoot les assurances!) et elles sont déjà prêtes.

24 heures.

Des fois, c’est tout ce que ça prend pour changer une vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s