Halloween etc.

Lors de la journée d’Halloween, j’ai pu me déguiser au travail. C’est fou le bien que ça fait à l’humeur de l’équipe, de pouvoir s’habiller comme on veut, d’être wild, une journée.

Certains clients étaient amusés. Ça les a fait sourire de se faire servir leur latte par Audrey Hepburn, Freddie Mercury, Frida Kahlo et un dude en shape qui porte un drap. (Si j’avais été cliente, toutte ça m’aurait fait capoter.)

J’ai aussi remarqué qu’on nous donnait plus de pourboire.

Comme si ça nous rapprochait des autres. La fille qui mousse ton lait chaque matin, elle porte aussi des robes des fois et a une p’tite culture cinématographique. Elle aime se faire belle et sous ses lunettes au look sérieux, c’t’une sweet girl là. Et un humain comme toi.

Les étudiants de McGill ne tippent pas. Jamais. Ils ne comprennent pas l’intérêt. Le 31 octobre, les francophones de Montréal ont tippé assez pour compenser. Je leur en suis éternellement reconnaissante.

Néanmoins, il s’avère qu’un des dudes qui nous livre des trucs avec qui on fait des blagues a poussé l’humour dans une zone qui m’a fait rester bête une fois le rire jaune passé.

– Avez-vous un crayon? J’trouve pu l’mien!
– Pour toi, j’ai tout c’que tu veux, ma belle.

L’Halloween, c’est une belle occasion de réaliser pourquoi l’uniforme instaure une distance avec les autres qui est respectable et louable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s