On a plus les hivers qu’on avait

Hehe, sujet commun, mais y avez-vous déjà pensé autrement? Avant, l’hiver, on ouvrait la porte pour voir à quel point il faisait froid, pour évaluer le nombre de couches à vêtir, le genre de bottes à porter, le genre de chapeau à mettre sur notre tête.

“On ouvrait la porte”

Elle est là, la grande différence avec les années. De plus en plus, on va regarder la météo sur notre laptop, les prévisions du jour. De plus en plus, je me réveille et la première chose que je fais est de saisir mon téléphone qui charge à l’autre bout de mon grand lit. Je me sens presque honteuse, mais je suis pas mal certaine que je fais partie d’une grosse gang.

On check la météo sur le téléphone avant de s’habiller. Et on s’y fie plus qu’à notre feeling “mettre la main dehors”. Biensur, comme je n’ai pas accès à dehors de mon appartement mis à part ma fenêtre de chambre, je peux pas avoir le feeling complet… Mais je me suis surprise à me fier plus à mon téléphone, qui disait -13, qu’à la température dehors, qui disait “sloche, glace, mouillé, près de zéro”.

Résultat: j’ai failli déraper la seconde où mon pied a été posé sur le sol gelé-mouillé de ce lundi 6 décembre. Et je me suis trouvé un peu conne à éviter les flaques; c’était de toute évidence un cas “Bottes d’eau”. J’aurais évidemment pu prévenir la chose si je m’étais fié à la température dehors, plutôt que la météo qui n’avait pas été actualisée sur mon téléphone. Meh.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s