La courtoisie au volant

Ça ne faisait pas partie de ma “Marche à suivre pour vivre dans une ville parfaite”. Tant que les piétons qui traversent au passage prioritaire ne se font pas blesser, tsé, j’avais pas bien davantage de demandes que ça.

Puiiiis je suis allée à Portland.

Dans la magnifique cité de Portland, un conducteur arrêté à une intersection te voyant arriver à 5 mètres de là va attendre que tu aies traversé au complet pour poursuivre sa route. Incroyable, mais vrai!

Dans mon tour guidé à pied, le guide, tanné du feu rouge qui ne finissait plus d’être rouge nous a lancé:

-Ok, we’ll go after this car.

Et il s’est placé dans la rue, une main indiquant de freiner aux voitures qui venaient. Et on a traversé. Pas de klaxon. Pas de conducteur impatient. Tout le monde était OK avec cette situation. J’aurais traversé le fleuve avec Moïse, j’aurais pas été plus safe. La Montréalaise que je suis était fascinée.

Et puis je me demande aujourd’hui ce que ça prendrait pour que Montréal perde sa rage au volant. À Portland, quand un conducteur bitche contre les cyclistes, il doit se faire regarder croche en tah. Ici, y’en a une gang qui le valorise. À go, on se pratique à dévisager les bike haters.

Go.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s