Danser un slow

Il y a des soirs où je sortirais, à 23h, danser un slow.

Juste ça. Avec quelqu’un que je ne connais pas. En silence. Arriver, trouver le partenaire et danser un long slow. En ne se regardant pas, ou à peine. Ma tête posée sur son épaule, un peu trop haute. Perdre son regard dans le vide, le temps d’une chanson que ni l’un ni l’autre ne connait.

Il y a de ces soirs où on est déçu. Par ce qu’on sait et ce qu’on ne sait pas. Des pensées qui se perdent partout alors que tout ce dont on aurait besoin, c’est surement de cette lente danse, collée contre quelqu’un qui a besoin de cette même sensation de calme.

Un slow. Pis je m’en vais promis. xx

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s