Comment tomber sans se faire mal

J’ai une vie plus intense maintenant qu’à d’autres moments. Il y a plus de problèmes qu’avant, mais je les règle aussi plus rapidement qu’avant.

Avec la glace sur les trottoirs cet hiver, j’ai eu de solides opportunités de dérapage avec mes bottes d’eau, que je toffais en attendant ma commande de bottes d’hiver sur les internets.

L’inévitable s’est en fait produit à l’épicerie. J’ai tourné rapidement, et vlan, au moment où je m’y attendais le moins, probablement aveuglée par les Perrier pamplemousse (oh, l’amour véritable porte un nom), mon pied est parti rejoindre le Perrier et mon manteau d’hiver et moi on a renversé une étagère de café au complet. 

[…]

J’me suis pas fait mal. Je suis “bien” tombée. Mais l’égo a eu mal. Des gens m’ont vu faire, n’ont pas bronché. Damn humans. J’ai replacé tous les sacs de café moulu aux noms italiens cheap en ne regardant personne. 

*
Je suis sortie avec ma soeur et mes nouvelles bottes l’autre soir. Ravie de cette nouvelle façon de chausser mes pieds maladroits, je lui ai lancé des paroles de sagesse (rien de moins):

“Pour pas tomber, le truc c’est de toujours être prêts à rebondir”

Y’aura toujours des trottoirs glissants, l’hiver, mais faut être prêt à sauter, tout en s’équipant de bonnes bottes. On finit ainsi par patiner si c’est vraiment glissant, puis on prend notre vitesse de croisière.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s