Je suis normale

J’ai retrouvé des flacons de vitamines dans mon armoire. Déménager ça brasse des affaires, comme beaucoup de poussière et quelques souvenirs.

En général, on prend des vitamines, parce qu’on redoute une carence. Et il y a les suppléments de toutes sortes, qu’on prend pour prévenir des maux. J’ai retrouvé, entre autres, un flacon avec “Relaxant” écrit dessus. #truestory

Moi, Juliette, la fille qui n’a pas été stressée de parler en public avant l’âge de 14 ans (Et qui depuis, y travaille). Celle qui a toujours eu une basse pression, qui n’a jamais énervé les autres avec son énergie débordante. Celle qui, lors des exercices en cours d’acting où on bougeait les différentes parties du corps de notre compagnon pour se détendre (On fait toutes sortes de choses, quand on touche au théâtre), faisait rire l’autre sans arrêt, tellement elle était complètement molle. Celle qui se fait dire aujourd’hui des choses comme “Don’t you ever get stressed?”.

Ben cette fille-là, elle a pensé virer folle, un moment donné. Elle se réveillait nerveuse, anticipant sa journée de travail. Sa job non seulement ne lui apportait aucun sentiment d’accomplissement, aucune reconnaissance, mais ça blastait même un peu sa confiance en elle, des bouts. Le travail la rendait angoissée, fatiguée. Causant indirectement des pertes de mémoire qui faisaient s’impatienter ses supérieurs. Ses collègues avaient l’air ok avec le travail, donc c’était forcément elle, le problème. Elle a lu que la vitamine B pouvait aider à stabiliser ses émotions. Elle en a pris. Ça a aidé, mais pas réglé le problème. Elle allait s’enfermer dans les salles de bain reprendre son souffle, des fois, pleurer un peu. Prétextant des yeux secs lorsqu’elle mettait des gouttes oculaires au retour, les yeux rouges. Ça ne devait duper personne…

“C’est ça, la vie adulte” qu’elle se disait, essayant de se convaincre que ça va se placer, que ce boutte déprimant va ouvrir des portes le fun. L’affaire, c’est que les portes le fun, par contre, c’est à nous de les ouvrir.

Me semble que la Saint-Valentin devrait être aussi une fête pour montrer notre amour fraternel. Ciel, j’en aurais long à dire, mais gosh j’aime mes soeurs, mes parents. On est tellements beaux à voir aller des fois, avec nos insides, notre positivisme, notre ironie face aux événements comme une gingivite de chat. Ma famille a toujours été là quand j’feelais pas trop. Quand on s’voit, c’est comme un flacon de bien-être. Pu besoin de relaxant, de vitamine B ou d’infusion de mélisse. J’suis ben.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s