Pourquoi le hockey pis moi, c’est pas un match

Je veux bien prétendre que je suis ouverte d’esprit, que je suis prête à apprendre comment le jeu fonctionne et qu’il me faudrait juste du temps. Mais la vérité, c’est que quand y’a du hockey autour de moi, j’ai zéro fun. L’ambiance me get pas. J’ai travaillé quelques soirs de hockey dans un bar, pis le monde est loud, saoul, désagréable. Seule affaire positive, c’est que les fans de hockey ça boit des pichets, fac c’est moins de job pour la barmaid, pis ça reste pas pire payant. Sauf si t’es barmaid à l’uqam, quand c’est pu payant de même, sauve-toi.

Si tu veux un parallèle, hockey buddy, c’est comme si je t’invitais dans un pays étranger célébrer mon mariage, dans le pays où j’habite depuis 10 ans, que tu n’as jamais visité, parce que la culture ne t’a jamais attiré. Tu ne connaitrais pas la langue, donc impossible pour toi de fraterniser avec quelqu’un, à moins d’y aller par mimes. Y’aurait une série de traditions où les gens crachent par terre, crient, font une danse que tu connais pas. Ils vont rire à des moments et tu ne comprendras pas pourquoi. Ils seront fâchés à d’autres moments et tu ne comprendras pas plus, mais il faut que tu sois d’accord avec eux, sinon tu seras banni des mariages. Quand y’aurait des bonnes tounes qui jouent, on interromprait la musique après 15 secondes pour laisser place à la célébration, parce que c’est comme ça. Comme un coït interrompu acceptable, I guess.

J’aurais préféré aimer le hockey, believe me. Je me serais surement fait plus d’amis à Repentigny. Mes fréquentations amoureuses auraient surement duré plus que deux semaines. (The struggle is real) Mais le sport à la télé m’allume pas. Oui, même les olympiques. Esti chu plate de même. Tu peux me faire à souper, m’offrir un massage, m’apporter le petit-déjeuner au lit (and god knows I love all these things), j’irai toujours autant à reculons m’installer devant un écran pour regarder des gens que je ne connais pas performer cette chose qu’on appelle le sport.

Je veux pas jouer la carte de la fille diplômée raffinée qui lit des livres et a besoin d’être stimulée intellectuellement, mais fuck off, c’est ça pareil, j’préfère de loin regarder Découvertes et en apprendre sur les phénomènes astronomiques qui s’appellent Steve.

Pis dans le fond, je suis ben contente de pas être fan de hockey. Ça coûte moins cher en sorties, je peux manger des hotdogs véganes chez nous, c’est plus tranquille au cinéma les soirs de match. Marque un but dans mon cœur, pis on va au cinéma n’importe quel soir de match, honey.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s