La fête de Christmas

Des asiatiques qui veulent bien perler.

Ce n’est pas une grosse faute.
“En la fête de Christmas”
C’est une super tournure de phrase, ils ont dû entendre ça dans les chansons, dans leurs cours de français, qui sait. Mais personne ne leur a expliqué que c’était “Noël”, en français. Je me permets de soupirer.

Ce que je sais, en tous cas, c’est qu’ils sont meilleurs à l’écrit qu’à l’oral. Et qu’ils préfèrent prendre pour acquis qu’on parle anglais au coin Sherbrooke et St-Denis.

D’où la rapide présentation du sushi “nananane” qui s’avérait être le sushi spécial 999. (À prendre si vous aimez les sushis frits avec de la mayo piquante su’l top. À consommer avec modération…)

Reste que, si jamais je n’avais rien à faire à Noël, je saurais où aller manger.
(Le plus important, entre la langue et la bonne bouffe, ça reste la bonne bouffe)

Publicité
Lire la suite de "La fête de Christmas"

Olympiques

En revenant du travail, j’arrive chez moi. J’ai faim, comme à l’habitude, mais je meurs d’envie de me baigner avant de manger. Je me change, amène ma serviette, mes clés, et je monte au 18e. Deux asiatiques, avec des lunettes de natation, des casques de bain en matériau Hi-tech luisant, font des longueurs, sans arrêt, […]

Lire la suite de "Olympiques"