Ma première bass

Au moment où j’écris ces mots, je reviens de Steve’s music store. Je me suis acheté ma première bass guitar.  Je suis un peu euphorique. Probablement un peu dû au mezzo doppio half sweet soy extra caramel drizzle caramel macchiato que j’ai pris juste avant d’aller chez Steve. (Mais la barista n’a pas mis extra […]

Lire la suite de "Ma première bass"

Une bass guitar pour Noël

J’ai reçu assez d’argent à Noël pour me demander quoi en faire. C’est toujours malaisant de dire/penser “Ça va payer mon loyer”. Ça ne fait plaisir à personne, sauf si le récepteur du cadeau a des dettes. Et ce n’est pas mon cas. Mes gros écouteurs ont rendu l’âme dernièrement et donc je suis passée […]

Lire la suite de "Une bass guitar pour Noël"

Priorités

Des fruits et légumes, ça coûte plus cher que des nouilles. Un cappuccino, ça coûte plus cher qu’une toune, aussi, mais peu sont prêts à faire le sacrifice. POURQUOI? Tu vas caler ton cappuccino en 15 minutes, trouver qu’il était bon et te dire que tu repasseras probablement demain. Tu vas passer au Archambault, voir […]

Lire la suite de "Priorités"

Oublier les tempêtes

Je suis allée au Latulipe mardi pour assister au lancement de “Couteau Bongo”, le dernier album de 3 gars su’l sofa.

Pour ceux qui ne les connaissent pas; trois gars, trois voix, généralement 2 guitares et une basse. Un son plutôt acoustique et des belles harmonies de voix sur des textes cocasses.

Pour les avoir vus entre autres en show aux Francofolies de Montréal, à Woodstock en Beauce, ou encore au Théâtre du Petit Champlain à Québec, on peut dire que j’ai un parti pris. Je les aime d’amour. Les paroles accrocheuses sur le nouvel album ne sont pas décevantes. Une belle continuité. Le ton naïf, mais brillant qu’on leur connaît.

J’aimerais que tu restes, j’suis un peu tanné de jaser avec mon GPS
Miroirs, chauffage, radio, c’est trop de gestion pour un seul homme qui conduit son auto
Pis si j’ai un peu chaud, je sais que t’es là pour tirer sur la manche de mon manteau
[Cruise à 118 – 3 gars su’l sofa]

On n’écoute pas ça pour être dans un mood vraiment profond, en réflexion sur la vie. Mais justement pour faire changement du Radiohead, ça peut s’avérer un excellent choix pour ta santé mentale. C’est léger, une slush à la limonade sans le brain freeze quand t’en prends trop.

C’est aussi un album qui annonce le printemps. Je suis sortie du Latulipe étonnée, voire secouée, par la tempête qui commençait. Je m’attendais à une fraîche soirée à 17 degrés pour une raison X.

J’ai été fortement déçue par le climat, donc pour ne plus l’être, j’ai décidé que je reniais l’hiver en écoutant 3gss. C’est tout.

Lire la suite de "Oublier les tempêtes"

Un joyeux vendredi

Ça a terminé ma semaine en beauté. Je suis allée voir vendredi soir un show à l’Absynthe. Une première pour un show à l’Absynthe, mais pas ma première fois devant les Happycuriens; du ben bon ska. (Oui, ça existe encore en 2012) Même si le show commençait tard pour une Juliette-qui-a-sa-semaine-dans-le-corps, j’ai passé une excellente […]

Lire la suite de "Un joyeux vendredi"

Une fausse anglo, un faux show

Je marchais sur Saint-Laurent quand un Québécois d’une quarantaine d’années m’a demandé dans un excellent-anglais-québécois “Sorry dou you no wèrre izze de Divan Orange?” Ironique, car j’en revenais. “Right there, dans cette direction monsieur” J’en revenais, parce que j’ai marché un joli 25 minutes dans le froid pour aller voir un band qui s’appelle Propofol […]

Lire la suite de "Une fausse anglo, un faux show"

Suggestions du moment

La musique fait partie de ma vie de tous les jours, avant la job, pendant la job, après la job. Ça agrémente le 9 à 5, le concentration pendant les devoirs, le réveil, le coucher. Je suis un bébé CKMF. (Lieu de rencontre du couple parental) Alors j’ai été conçue par la musique, en quelque […]

Lire la suite de "Suggestions du moment"

Les artiss

Vous avez peut-être vu passer les actualités au sujet de la constable 728… De quoi avoir froid dans le dos. Son call sur les “osti d’artistes”, “mangeux de marde” “tk, les carrés rouges là” ont quand même suscité un petit rire intérieur. L’humain moyen aime tellement ça, généraliser. Comme mon ami citadin montréalais qui ne […]

Lire la suite de "Les artiss"