Ce grand sens des priorités

Je suis un règne d’insatisfaction, souvent, par rapport aux objectifs que je me fixe. Dans un monde idéal, j’aurais assez de temps, d’énergie et de motivation pour écrire tous les jours, me faire des lunchs, lire un livre de croissance personnelle de temps en temps, m’informer sur les sujets de l’heure, cuisiner des collations sans gluten, prendre soin de mon chat, aller au gym trois fois par semaine et entretenir une relation de couple saine. Et ah oui, travailler temps plein.

Je sais que ce n’est pas « impossible » (Plausible, avec un peu de coaching, pourquoi pas!), c’est pourquoi le fait de ne pas accomplir ce parfait mode de vie m’embête plus que d’autres. Voilà trois semaines qui passent sans constat et oui, je me sens mal de ne pas respecter mon engagement d’un constat par semaine, mais parfois il faut savoir mettre ses priorités aux places d’importance plus grande (Je n’ose pas dire aux bonnes places, parce que c’est trop relatif, j’ai souvent pas trop aimé les priorités des autres quand je n’en faisais pas partie #selfish #jesuisunebonnepriorité).

J’ai un projet de 60 pages à remettre début juin et mon focus sera là-dessus d’ici là. Quitte à m’acheter un croissant jambon-fromage plus souvent aux Co’pains d’abord et devenir un petit animal farouche devant son laptop pour quelques temps.

Merci de me souhaiter des éclairs de génie d’ici là.

Peace out xx

#congédeconstats

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s